émissionles juges

Serge Denoncourt

Avec plus d’une centaine de mises en scène à son actif, Serge Denoncourt anime et chamboule les milieux théâtraux montréalais et international. Ex-directeur du Théâtre du Trident, cofondateur et directeur artistique du Théâtre de l’Opsis pendant 10 ans, metteur en scène réputé et comédien, il a su au fil des ans conjuguer son amour des grands classiques (Racine, Tchekhov, Gorki, Molière), son intérêt pour le répertoire du 20e siècle (Botho Strauss, Steven Berkoff, Bertolt Brecht, Arthur Miller, Tennessee Williams) et la dramaturgie québécoise (Michel Tremblay, Michel Marc Bouchard).
Parmi ses plus récentes mises en scène figurent Roméo et Juliette de William Shakespeare (Juste pour rire, 2016) et Les feluettes de Michel Marc Bouchard (Opéra de Montréal, 2016). On lui doit également Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas (Juste pour rire, 2015), Cyrano de Bergerac d’Emond Rostand (Juste pour rire, 2014), Les liaisons dangereuses de Christopher Hampton (Duceppe, 2013), Rouge de John Logan (Théâtre du Rideau Vert, 2013), Christine, la reine-garçon de Michel Marc Bouchard (Théâtre du Nouveau Monde, 2012), Le diable rouge d’Antoine Rault (Duceppe, 2012), Le prénom de Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patellière (Juste pour rire, 2011), L’oratorio de Noël de Michel Tremblay (Duceppe, 2011), Ana de Clare Duffy (Imago théâtre et Stellar Quines Theatre Co, 2011), Fragments de mensonges inutiles de Michel Tremblay (Duceppe, 2009), Il Campiello de Carlo Goldoni (Théâtre de l’Opsis, 2010) et Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges de Michel Tremblay (Théâtre Denise-Pelletier, 2010).
Pour Espace GO, il a mis en scène Projet Andromaque de Jean Racine (2010), Gertrude (Le cri) de Howard Barker (2005), Le peintre des madones de Michel Marc Bouchard (2004) et Les feluettes du même auteur (2002), pièce pour laquelle il a reçu le Masque du public Loto-Québec ainsi que le Masque de la meilleure mise en scène.
Parmi les nombreux prix qui jalonnent sa carrière théâtrale, il a remporté le Masque de la meilleure mise en scène pour Je suis une mouette (non ce n’est pas ça), qu’il a écrit et mis en scène, d’après un texte d’Anton Tchekhov (Théâtre de Quat’Sous et Théâtre de l’Opsis, 1998), le Masque de la meilleure mise en scène et le prix Gaston-Roux – mise en scène pour Les estivants de Maxime Gorki (TNM, Théâtre du Trident, 1997), le Masque de la production de l’année pour Don Juan de Molière (NCT, 1996) et aussi le prix Gaston-Roux – mise en scène pour Le temps et la chambre de Botho Strauss (TNM, 1995).
Artiste polyvalent, Serge Denoncourt travaille également à l’opéra (il a signé entre autres Tosca, Le nozze di Figaro et Cosi fan tutte) et en variétés. Metteur en scène des spectacles d’Arturo Brachetti depuis 1999 (Molière du Seul(e) en scène, 2000), il a aussi collaboré à la création du concept visuel et artistique des tournées mondiales du chanteur italien Eros Ramazzotti (2003-2004 et 2009). En 2008, Serge Denoncourt a conçu et mis en scène le spectacle Criss Angel Believe du Cirque du Soleil à Las Vegas et, plus récemment, il a mis en scène le spectacle de magie Comedy Majik Cho (Juste pour rire, 2013).
Enfin, Serge Denoncourt est très impliqué auprès des jeunes Roms de Serbie. Il a d’ailleurs monté Grubb – Gypsy Roma Urban Balkan Beats (RPOINT, 2011), un spectacle musical présenté partout dans le monde depuis sa création.